COMMENT REUSSIR LA MISE EN PLACE DES POUSSINS ?    ( 2ème partie)

COMMENT REUSSIR LA MISE EN PLACE DES POUSSINS ? ( 2ème partie)

janvier 3, 2019 4 Par Estelle Bomia

LA RÉCEPTION DES POUSSINS  UN MOMENT CRUCIAL 

Comme une femme qui attend la venue de son bébé, Vous etes enfin prèt a recevoir votre lot de poussins ! vous avez mis en place tout ce qu’il faut prendre en compte pour un démarrage réussi : Matériel d’alimentation, système de chauffage, la poussinière et l’eleveuse etc etc…Bref vous etes pratiquement prèt ! Il ne reste que votre bande de poussins !

Pour moi , la réception des poussins est la phase la plus minitieuse qui soit !

Quand les poussins arrivent à l’élevage ils ont déjà une histoire : ils ont été sortis des éclosoirs, triés, comptés, éventuellement sexés, vaccinés et stockés puis chargés dans un camion. La qualité de ces interventions affecte la qualité physique des poussins. Il est donc important de prendre des dispositions pour ne pas entraver la performance physique des poussins. Et cela commence déjà au cours du transport des poussins .

Transport des poussins

Cette étape bien qu’en dehors de la responsabilité de l’éleveur, est primordiale . Un préchauffage du camion, avant son chargement devrait être réalisé, avec pour objectif , une température de 25°-26° C en ambiance et 30°C au niveau des animaux. Dans les boites de transport, chaque poussin a 21-25cm² de place disponible. Le chargement du camion doit etre homogène pour assurer le maintien d’une bonne temperature.

   Le transport des poussins doit donc se faire avec délicatesse pour limiter au maximum le stress.Il doit se faire aux moments les plus frais de la journée .Les poussins doivent être protégés des courants d’air violents sans étouffer non plus.

A l’arrivée des poussins, l’aviculteur doit faire montre d’une très grande observation :

Contrôle des poussins à la réception

A la livraison des poussins, certains contrôles sont OBLIGATOIRES !

Pourquoi est-ce si important ?

Evaluer l’état physique d’un échantillon de poussins dès leur réception permet d’anticiper et partiellement corriger immédiatement certaines anomalies. Cela passe par :

  1. Le comptage du nombre de boites et du nombres de poussins dans quelques boites
  2. Les prélèvements éventuels pour analyse bactériologique ( fonds de boite )
  3. L’évaluation de la mortalité
  4. L’évaluation physique et visuelle des poussins.

Pour ce qui est de l’évaluation physique et visuelle, l’aviculteur doit être à même d’évaluer les qualités physiques des volailles qu’il va devoir élever dans son élevage :

  1. Poids des sujets : De toute évidence, il est préférable de rechercher des sujets d’un poids moyen homogène, provenant d’un seul troupeau de même age et d’un seul élevage (couvoir), ceci pour éviter qu’au démarrage, les plus légers soient éventuellement brimés et rejetés. Sinon essayer de ne mettre ensemble que des poussins d’un même poids et d’une même vigueur. Les poids peuvent varier suivant l’age des reproducteurs de 36 à 46 grammes. Plus les poussins son lourds à la naissance plus les poids à la vente sont élevés (écarts extrêmes d’environ 50 grammes à 40 jours)
  2. Etats physiques L’aviculteur devrait détecter chez des poussins saints, ces caractéristiques physiques suivants :
  • Duvet ( petites plumes molles et très légères des poussins ) sec , soyeux et homogène

Duvet bien sec et propre

  • Absence de becs ouverts
  • pattes chaudes
  • ombilic bien cicatrisé ( fermé et propre)

Ombilic bien cicatrisé
  • pas de gonflement de l’abdomen
  • poussins vigoureux
  • œil vif
Œil vif
  • bon aplomb ( le poussin doit bien se tenir debout à la verticale et équilibré )
Poussin avec un bon aplomb

En cas de :

  • Pattes froides : il faut remonter la température de démarrage à 34-35°C pendant 4 à 6 heures. Ensuite Réévaluer la température des pattes et ne redescendre la température que quand les pattes sont réchauffées.
  • Signes de déshydratation : il faut augmenter les points d’abreuvement et rajouter 5 g de sucre par litre d’eau pendant 24 heures.
  • Ombilic mal cicatrisé : surveiller et contacter le vétérinaire si nécessaire

Mais Comment s’y prendre de façon pratique ? Parce que si vous possédez une bande de 1000 poussins ou plus et voulez les examiner un par un, je crains fort que ce contrôle ne vous prenne toute une année voire toute une vie ! lol

Ne craignez rien ! c’est simple. D’abord pour :

  • l’analyse bactériologique, une douzaine de poussins sont prélevés au hasard pour la réalisation de test microbiologiques ( colibacilles, salmonelles, staphylocoques, protéus, streptocoques, mycoplasmes- Ces termes sont définis à la fin de l’article). En parallèle, des prélèvements de fonds de boites sont réalisés pour la détection des salmonelles.
  • Pour vérifier le nombre de poussins livrés , il faut compter les poussins d’une dizaine de caisses ou cartons d’une même pile et multiplier la somme trouvée par le nombre de caisses ou cartons.
  • Pour évaluer le poids moyen d’un poussin , il faut prélever 50 ou 100 poussins au hasard dans toutes les caisses et les peser individuellement pour connaitre leur poids moyen et l’homogénéité de la livraison.
  • Pour réaliser le test des pattes chaudes/froides , il faut se servir des mêmes animaux choisis au préalable . Ce test est réalisé en posant les pattes des animaux sur la joue de l’homme ( zone très sensible au toucher ) . Le poussin ayant une température corporelle normale supérieure à celle de l’homme ( 41°c) , si le froid est ressenti par l’éleveur , les poussins ont donc eu anormalement froids au cours du trajet. Une appréciation de la qualité physique des poussins ( défauts, malformations, qualités du duvet et des aplombs, etc..) est également réalisée à ce stade .

C’est en observant méthodiquement le comportement et l’aspect externe des poussins qu’on pourra mieux juger l’état des animaux livrés.

ASTUCES : Pour apprécier l’activité réflexe du poussin :

1 . pressez-le légèrement dans la main. S’il résiste , votre test est positif.

2. Placez-le sur le dos. S’il est capable de se retourner rapidement , il a une bonne activité réflexe.

Poussin mis sur le dos afin d’évaluer son activité reflexe

Certains pourront prendre tous ces détails à la légère mais sachez que tout ce contrôle s’impose afin de se mettre à l’abri d’une situation catastrophique.

Alors mes chers passionnés, ainsi prend fin la 2ème partie de cet article. Nous avons vu en terme simple les attitudes ou le réflexe que vous devez avoir quand vous vous faites livrés vos poussins. La semaine prochaine nous entamerons la 3ème et dernière partie qui abordera les bonnes pratiques pour réussir la mise en place des poussins après leur installation dans la poussinière; à savoir le chauffage, l’alimentation et le programme de prophylaxie etc

Soyez donc attentifs et surtout n’oubliez pas : partagez ce article ! partagez sur les réseaux sociaux et à vos amis !
Il peut intéresser et aider beaucoup plus que vous l’imaginez ! et laissez – moi des commentaires tout en bas . Vos avis et appréciations sont mes biens les plus précieux .

MOI et  TOI sur YOUTUBE 

Je suis blogueuse ,

Passionnée d’élevage , je le suis !!

c’est vrai, j’écris, j’écris, j’écris des articles qui me passionnent et qui me rapprochent plus de vous (c’est souvent épuisant..mais quand tu es guidé par l’amour de la chose …rien ne peut t’arrêter ..rire) mais beaucoup m’écrivent pour me dire qu’ils souhaiteraient me voir en vrai ! J’ai donc eu l’idée de créer ma chaîne youtube pour mieux échanger avec vous et partager mon savoir-faire et mes expériences par des vidéos. Est-tu du même avis ? Alors dis le moi en commentaire mon ami(e)!

Une étude scientifique a même ajouté qu’ apprendre quelque chose à travers des vidéos devient plus assimilable pour l’apprenant…je me dirige alors pour toi sur youtube ! …Par exemple, il serait vraiment plus avantageux de faire une vidéo pratique pour vous montrer comment réaliser les tests des pattes chaudes et évaluer l’activité réflexe des poussins dont j’ai parlé plus haut..n’est-ce pas ? Avec les vidéos je suis sure et certaine que vous et moi serions encore plus productifs !

Je te laisse donc le lien de ma chaîne YouTube que voici. Clique sur ce lien et abonne toi sans tarder pour maximiser le nombre des passionnés d’élevage! https://www.youtube.com/channel/UCeAD4js6cB-qFcIsH5MKxWw?view_as=subscriber


Je suis à 30 abonnés . Je compte sur toi pour agrandir le nombre des passionnés sur YouTube

Tu veux voir en live comment je m’épanouie dans l’élevage ? Comment je prend soin de mon élevage de lapin et de poulet ?
( habitat, reproduction, aliments , santé etc ) Comment j’ai commencé à partir de zéro ?et découvrir mes petits secrets pour réussir dans l’élevage ? Alors Abonne toi maintenant si ce n’est pas encore fait !

Sur ce je vous dis à très bientôt !

 

Définitions de termes :

  1. Colibacille : Bactérie intestinale
  2. Salmonelle : Bactérie produisant des toxines agissants sur le système neurovégétatif et induisant des infections .
  3. staphylocoques : Bactéries de forme arrondie qui se présente en grappe ( agent de diverses infections )
  4. Protéus : Micro-organisme bactérien favorisant le pourrissement , parfois responsables d’infections urinaires
  5. Streptocoque : Bactérie qui se présente en chaînettes et dont plusieurs espèces provoquent des infections graves.
  6. Mycoplasme : Bactérie dépourvue de paroi, responsable d’infections.