COMMENT RÉUSSIR LA MISE EN PLACE DES POUSSINS ? ( 1ere Partie  )

COMMENT RÉUSSIR LA MISE EN PLACE DES POUSSINS ? ( 1ere Partie )

septembre 26, 2018 4 Par Estelle Bomia

vous avez achevé la construction de votre poulailler ou de votre  bâtiment avicole…vous avez acheté tout le nécessaire et Equipements ( abreuvoirs, mangeoires, vaccins, aliments etc..) Tout y est !  vous n’attendiez que l’arrivée de vos poussins de 1 jour . Ils vous seront livrés d’ici peu..vous êtes sûrement tout excités de pouvoir enfin commencer votre élevage de poulet de cher ou poule pondeuse..Mais a coté de ce enthousiasme , se crée un sentiment d’inquiétude et d’angoisse…vous vous demandez sans doute si vous réussirez à prendre soin de ces petits êtres jusqu’à l’age adulte.  Ils ne pèsent que 40 grammes à 1 jour..En tout cas , c’était mon cas. j’étais stressée et inquiète à l’arrivée de mes premiers poussins de 1 jour. Mais comme on le dit, la plus grande force d’un éleveur c’est son optimisme !!

Donc même face à leur fragilité, on ne laisse pas retomber nos mains!! Mais quoi qu’il en soit, il nous faut être très minutieux et professionnel en tenant compte de tous les paramètres pour réussir leur mise en place.

Pourquoi la phase de démarrage est-elle si  importante ?

Nous avons constaté que dans le secteur avicole,  les âges d’abattage des sujets se réduisent tous les ans. Cela est souvent le résultat d’un taux  élevé de contamination  dû au non respect des bonnes pratiques à adopter lors de cette phase délicate.

Mécaniquement la 1ere semaine représente une proportion de plus en plus élevée de la durée d’élevage. Ce qui veut tout simplement dire que : la réussite de cette phase conditionne en grande partie la réussite d’une bande. Si nous désirons donc que nos sujets atteignent l’âge de maturité et soient vendus dans de bonnes conditions, ce qui est d’ailleurs le souhait de tous les aviculteurs, il nous faut réussir la phase de démarrage car  les poules pondeuses et les poulets de chair sont en phase de démarrage très délicate et doivent être suivies avec beaucoup d’attention.

La phase de démarrage se situe entre le 1er et le 14ème jour. Durant les 7 premiers jours de vie, le poussin acquiert la capacité à réguler sa température interne et développe en particulier ses systèmes digestifs (y compris la flore intestinale) et immunitaires qui lui seront indispensables pour bien digérer les aliments et résister aux agressions biologiques inhérentes au processus d’élevage. D’où la réalisation minutieuse de cette phase afin de ne pas compromettre la croissance et la résistance des volailles.

Comme le titre de cet article l’indique , nous entamerons donc un sujet très délicat pour tout ceux qui sont passionné  d’aviculture : La mise en place des poussins  qui se caractérise par la phase de démarrage. Cette phase est si déterminante que j’ai jugé utile de vous l’expliquer dans les moindres détails en trois(3) parties. Restez donc connecter pour n’en rater aucune  !! 😎

Ière partie : AVANT L’ARRIVÉE DES POUSSINS

 

Hé bien oui, le démarrage commence bien avant l’arrivée des poussins !

Pour réussir leur mise en place, il y a  des attitudes à adopter et des paramètres à prendre en compte

La conduite à adopter pour réussir la mise en place des poussins.

Pour réussir la phase de démarrage, il y a de bonnes pratiques à suivre, et ce dans divers domaines :

1.Sur le plan sanitaire 

Si vous êtes spécialisés dans l’élevage de poulet de chair, les cycles sont généralement espacés par une période de 10 à 18 jours. C’est-à-dire que si vous aviez évacué une première bande de poulet , vous  devriez attendre au minimum 10 jours avant de commencer l’élevage d’une nouvelle bande de poussins. Il est important de respecter la durée du vide sanitaire entre deux bandes d’animaux car cela favorise la baisse de la pression microbienne à un niveau très faible. Et pour y arriver, il est nécessaire de pratiquer la bande unique ( lot d’animaux de même espèces) et de vider toute la matière organique accumulée lors du lot précédent aussi vite que possible après le départ des animaux.

Le lavage du poulailler et des équipements est tout aussi important, y compris les circuits d’eau, doit être complété d’une désinfection puis d’un séchage avant la remise en place de la litière et du matériel.

Placer les poussins de 1 jour dans un environnement sain permet aux animaux d’utiliser les nutriments ingérés pour leur croissance plutôt que pour lutter contre les agressions microbiennes.

 

2Densité ( Nombre de poussins par unité de surface  au m²)

Avant l’arrivée des poussins , il faudrait logiquement tenir compte de la densité ou du nombre de poussins à installer par m². Il est important d’en tenir compte si nous voulons garantie la bonne croissance de nos  » piou-piou « ….Désolée c’est comme ca que j’appelle mes poussins 😂😂😂.

Il est capital de noter qu’en aviculture  la densité dépend du type d’élevage pratiqué et de la race des poussins.

Ainsi s’agissant du poulet de chair  :

– lorsqu’on est en présence d’une ventilation statique ( air naturel) et d’un système d’abreuvoirs et de mangeoires manuel, il faut 10 à 12 poulets par m²

– Par contre, si la ventilation à l’intérieur du bâtiment est dynamique ( ventilateur, extracteur et pad-Cooling) , il faut 15 à 18 poulets par m²

 

PAD-COOLING appelé communément « tapis de refroidissement » est un système utilisé qui permet le maintien d’une bonne température dans les bâtiments avicoles

 

 

 

Concernant les poules pondeuses  :

–  si on pratique l’élevage au sol, le nombre à respecter est de 7 à 8 poulettes pour 1 m².

– Mais s’il s’agit d’un élevage en cage , il faut 30 à 50 pour 1 m²  en fonction du nombre d’étages à l’intérieur du poulailler .

 

IMPORTANT :  Les deux premiers jours il est préférable d’éviter de ventiler, afin d’obtenir une humidité de l’air plus conforme aux besoins des poussins (risques de déshydratation des volailles).

 

3- L’aménagement du poulailler 

Quand on parle d’aménagement du poulailler, c’est bien évidemment  la mise en place du matériel spécifique aux poussins qui leur permettra d’être dans une ambiance optimale ; à savoir : les mangeoires, les abreuvoirs, la poussinière, l’éleveuse et le matériel de chauffage.  Pour ce qui est des mangeoires et des abreuvoirs, il en existe de toutes sortes sur le marché, mais certains aviculteurs préfèrent en fabriquer eux même de façon traditionnelle. Si c’est aussi votre cas,il ne faut pas oublier que les dimensions des mangeoires varient avec la taille des bêtes et donc avec leur age. Nous allons donc en considérer que quelques uns :

 

     ♦ Les mangeoires  

  • Les mangeoires fait maison

Les mangeoires fait maison doivent être assez longues ou assez nombreuses pour que les volailles puissent se nourrir sans se gêner les unes les autres.

        Les dimensions 

Comme nous l’avons dit plus haut, les dimensions des mangeoires varient avec la taille des bêtes et donc avec leur age. Voici un tout petit tableau récapitulatif :

Pour 25 têtes par exemple, il faudrait :

AGE DU SUJET LONGUEUR LARGEUR PROFONDEUR
1 à 15 jours50 cm 10 cm 5 cm
15 à 45 jours 75 cm 16 cm 10 cm

La construction 

Les mangeoires doivent être construites de manière à ce que les volailles ne salissent pas et ne gaspillent pas le grain.

On peut en fabriquer de manière économique avec des bambous creusés ou avec des plaques de tôle, ou avec des planches.

Une barre-tourniquet est ensuite placée au-dessus de la mangeoire. Soyez sans crainte, les poussins ne peuvent pas se poser dessus car la barre a tendance à tourner comme son nom l’indique quand ils essaient de se poser dessus. Elle empêche donc les poussins de gaspiller la nourriture et de la salir.

 

 

 

Mangeoire en bois pour poussin avec barre-tourniquet

 

 

 

On peut encore confectionner des distributeurs automatiques de grain

 

 

 

Distributeur automatique de grain fait maison 

 

 

 

 

  • Les mangeoires de démarrage automatiques  industrialisées

Aujourd’hui Il existe toute une variété de mangeoire  industrialisées. Contrairement à celles fait artisanalement, elles sont plus appropriées aux poussins et répondent spécifiquement à leurs besoins : elles ont une hauteur d’assiette réduite, facilitant ainsi l’accès des poussins à la nourriture.  Il peut donc s’agit simplement :

 

De plateaux ou assiettes dont le fond est anti-dérapant

– D’alvéoles à œufs en carton

– Mangeoires en formes de trémie 

– Mangeoires à tourniquet

– Mangeoires à suspendre

– Et en complément , du papier de démarrage qui attire les poussins par la sonorité qu’il crée.

– Etc

            Plateau démarrage 40 cm

 

 

Alvéole à œuf en carton utilisé comme mangeoire pour poussin

 

 

 

 

Mangeoire trémie plastique anti-gaspillage 1 Kg

 

 

 

 

 Mangeoire à tourniquet 

 

 

 

Mangeoire à suspendre 

 

 

 

         Voici comment s’utilise le papier démarrage 

 

 

Qui d’entre nous, se nourrit sans s’abreuver ?? Lol

Alors, Il est tout aussi  évident de songer à installer un système d’abreuvement démarrage pour les poussins.

 

Les abreuvoirs 

En aviculture comme dans tout autre secteur d’élevage, abreuver ses animaux ne consiste pas seulement à satisfaire leur besoin en eau, mais c’est aussi un moyen utilisé pour apporter aux animaux ce dont leur organisme a besoin pour  la prévention et la lutte contre les maladies ( vaccins et médicaments en solution buvable).

Rappelons nous que les poulets boivent beaucoup. En plus , étant dans un pays tropical, il leur faut à peu près 3 fois plus d’eau que d’aliments. Et évidemment bien sur : l’eau doit être très propre.

Avant de passer aux différents types d’abreuvoirs démarrage qui existent , je veux partager ce petit conseil : Les poussins ne supportant pas le froid,  l’aviculteur aura  donc soin de mettre en service,quelques heures avant leur arrivée , le matériel d’abreuvement de manière à tempérer l’éventuelle fraîcheur  eau de boisson . 

Tout comme les mangeoires, il existe aussi deux types d’abreuvoirs : Abreuvoir démarrage fait maison et Abreuvoir industrialisé. Commençons par ceux confectionnés avec la main.

  • Les abreuvoirs fait maison.

On peut faire facilement des abreuvoirs à l’aide de boîtes de conserve ou de bambous creusés. Mais il faut les remplir souvent. Et en vérité ce n’est pas évident chers amis  de rester là à avoir un œil sur un abreuvoir .

C’est pourquoi, il est donc avantageux de réaliser des abreuvoirs automatiques . He oui c’est possible !!

C’est simple croyez moi, et d’ailleurs beaucoup d’entre nous sont doués :

-Il suffit  juste de  remplir une bouteille ou un bidon que l’on retourne , le goulot dans un petit  récipient large. Ils sont maintenus dans cette position par un support. Pour une petite poussinière , une bouteille de 1 L suffit.

N’oubliez pas de placer l’abreuvoir ainsi fabriqué sur une petite claie de bois afin d’éviter aux volailles le contact du sol humide à l’entour.

 

 

 

 

Abreuvoir fait maison placé sur une petite haie de bois 

 

 

 

Les capacités

Tout comme les mangeoires, les abreuvoirs doivent être en nombre suffisant et adapté à l’âge des poulets.

Ainsi, si nous estimons avoir 25 bêtes :

  • pour les poussins de 1 à 15 jours  : il faut  1 abreuvoir de 1 L

15 à 45 jours :  il nous faut  3 abreuvoirs de 1 L .

 

  • Abreuvoirs industrialisés 

On en distingue deux (2) types : les abreuvoirs de 1 er âge et de 2 eme âge .

L’avantage d’opter pour les abreuvoirs industrialisés est que les poussins (du 1er au 10ème jour) , se voient garantis un accès facile et abondant à l’eau, tandis que l’éleveur y gagne un outil durable, simple d’utilisation et économique.

Il y en a de toute sorte. Mais nous allons considérer que les plus fréquents :

–  Les abreuvoirs de démarrage : ils  sont adaptés aux premiers jours du fait de leur faible hauteur. Il existe des modèles manuels ou automatiques et certains peuvent être équipés de grille anti-noyade.

Voyons donc leur caractéristiques :

  1. Les abreuvoirs manuels

Les abreuvoirs manuels sont les modèles les plus simples : ils doivent être remplis manuellement, le plus régulièrement possible, même pour les abreuvoirs de grande capacité, car l’eau doit toujours être propre et fraîche. Ce sont en général des abreuvoirs de type siphoïde :  c’est – à – dire que l’eau s’arrête de couler lorsque la hauteur prévue est atteinte. Le niveau y est donc constant. Les abreuvoirs dont la goulotte est étroite conviennent au démarrage des animaux car ils évitent les noyades.

Abreuvoir poussin à bouteille avec 7 trous 

 

 

 

 

 

Abreuvoir en plastique 1 L

 

 

 

 

 

2. Les abreuvoirs automatiques

Les abreuvoirs automatiques ne nécessitent pas qu’on les remplissent directement. leur conception est idéale pour les poussins : le format et les grilles de protections. L’abreuvoir automatique se pose au sol ou peut être suspendu. Ce type d’ abreuvoir convient pour des poussins dès les premiers jours.
Abreuvoir automatique poussin 
                                                                                                               Grille anti-noyade
     
                                                                                                                                                          Pipette pour poussin 
            

 

                                                                               
                                                                                      
La réussite de la mise en place des poussins dépend tout aussi du respect des normes des matériels d’alimentation. Mais il faut reconnaître que les besoins des poussins en  matériel d’abreuvement et d’alimentation sont difficiles à standardiser . Ces besoins en effet, dépendent grandement de l’accessibilité des abreuvoirs et assiettes d’engraissement : moins ceux-ci sont accessibles, plus il faut de matériel spécifique de démarrage qu’il faut garder plus longtemps.
Bla bla bla bla Blaa pour la suite je ne parlerai pas trop 😬 .  Plus je récapitule ce que je dis plus c’est plus clair et compréhensif pour tout le monde n’est-ce pas ?
Trouvez donc dans ce tableau ci-après les normes d’équipements alimentaires à respecter en phase de démarrage :
    
TABLEAU D’EQUIPEMENTSTYPE DE MATERIELSNORMES D’EQUIPEMENTS
Abreuvements niveau constantAbreuvoir de démarrage manuel1 pour 100 poussins
Abreuvoirs automatiques 1 pour 100 poussins (avec 1 cm d’accès par poulet)
Abreuvement pipettePipette1 pour 10 à 15 poussins (debit maxi supérieure 60 ml/ mn)
Alimentation Papier et / ou alvéoles carton80 poussins par m² ou 1 alvéole pour 100 poussins
Mangeoires de démarrage1 mangeoire pour 200 poussins
Assiettes1 pour 70 poussins (1.5 cm d’accès par poussins)

 

Autre élément à prendre en compte dans l’aménagement du poulailler : la poussinière

    ♦ LA POUSSINIÈRE 

comme nous le savons tous, Le poussin, comme tout nouveau né est fragile les premiers jours de sa vie et ne pèse que 1g à sa naissance. Il est donc très sensible au froid et à toute forme de stress. C’est pourquoi il faut aménager une poussinière dans laquelle on crée l’ambiance adéquate pour le développement du poussin.

La poussinière est la loge où sont élevés les poussins. Elle doit être au calme. Par contre,Si les poussins ont été couvés par une poule , on la laisse bien sûr mener ses petits pendant leur première croissance.

  • Comment construire une poussinière ? 

Pour construire une poussinière, il faut la délimiter par un cercle de démarrage. Pour cela on peut utiliser des nattes tressées ; du carton ou du grillage. Il doit être assez haut (1 m) pour éviter que très tôt les poussins commencent par sauter par dessus.

Pour ce qui est de la surface de la poussinière, elle doit être prévue pour abriter au départ 25 à 30 poussins / m2.

Mais faut -il préciser que la délimitation de la poussinière change au full du temps avec évidemment la croissance des poussins. Ainsi :

Pendant les 2 premières semaines, la poussinière occupe ¼ de la surface totale du poulailler nécessaire pour l’élevage de l’effectif mis en place. Au fur et à mesure de la croissance des sujets, la poussinière est agrandie pour occuper :

  • ½ du poulailler du 14ème au 21ème jour
  • ¾ du poulailler du 21ème au 28ème jour
  • toute la surface du poulailler à partir 28ème  

Maintenant nous sommes à partir de là en capacité d’achever  la construction de la poussinière. Nos poussins peuvent désormais s’installer…..Vous ne pensez pas qu’il nous reste un détail 🤔  ? Les poussins seront-ils à même le sol ???

Hé oui vous l’avez bien deviné ! il faut une litière !! Comment donc en confectionner ?   Restez encore quelques minutes avec moi et lisez ce qui suit😀

        La litière  

Une litière est  un lit de paille ou autres matières végétales ,souple, isolant et absorbant , qu’on étend dans les bâtiments d’élevage pour servir de couche aux animaux.
Pour en faire une , quoi de plus simple et facile ! Nous pouvons utiliser la paille de riz hachée, du copeaux, fins , des feuilles de mais hachées, coques d’arachides brisées;  que l’on étalera sur toute la surface de la poussinière. Elle doit avoir une épaisseur d’environs 10 cm car elle joue un rôle d’isolant et d’absorption des liquides. Elle limite le contact des poussins avec leurs excréments.

 

Voici ce q’est un  copeaux de bois , généralement utilisé comme litière dans les poulaillers

 

 

 

Aujourd’hui certains aviculteurs achètent des poussins d’un jour…et c’est généralement la majorité d’entre nous. Et dans ce cas précis, la mère poule est remplacée par un appareil appelé éleveuse.

L’éleveuse 

C’est un appareil qui  procure aux poussins la chaleur et qui leur est nécessaire pendant les 3 ou 4 premières semaines de leur vie. De nombreux modèles d’éleveuses sont vendus dans le commerce. Mais on peut aussi en fabriquer à moindres frais en procédant ainsi :

Fabrication

  1. Poser sur un sol bien sec un petit parc de 1m de coté et 30 cm de haut
  2. Répandre à l’intérieur du parc la litière absorbante épaisse d’au moins 10 cm
  3. Placer au centre du parc une Lampe-tempête entourée d’un grillage pour éviter que les poussins se brûlent
  4. mettre également dans l’éleveuse une mangeoire et un abreuvoir démarrage
  5. Couvrir le dessus du parc, moitié avec un couvercle plein, moitié avec du grillage.  Ainsi sous le couvercle plein, la chaleur est plus forte. Les poussins choisissent donc la partie de l’éleveuse qui leur convient le mieux.

                                                                                     Éleveuses  fait maison 

      

La 3eme étape à suivre mentionnée ci-dessus dans la fabrication de l’éleveuse fait maison nous fait penser au chauffage. si si, c’est un paramètre très important à ne pas négliger dans le processus de mise en place des poussins.

Mais comme je l’ai indiqué au début de cet article, nous ne parlons que dans cette 1ere partie , des attitudes à adopter ou des choses à faire AVANT l’arrivée des poussins.  Alors concernant le chauffage, que doit faire l’aviculteur à la veille de la réception des sujets ?

 

♦ LE CHAUFFAGE

Les premiers jours de sa vie, les poussins n’ont pas encore de plumes qui les protègent du froid mais uniquement un duvet.  Ainsi, à défaut d’être couvés par la poule mère, ils sont chauffés à l’aide d’un chauffage artificiel . Nous en parlerons dans les moindres détails dans le prochain article.

Le jour précédent l’arrivée des poussins dans l’élevage, l’aviculteur doit mettre le chauffage en fonctionnement, ceci afin d’amener la température sous l’éleveuse à 37 degrés et aux environs de 28 degrés à l’intérieur du poulailler (température ambiante).

 

Voilà , nous arrivons à la fin de cette 1ere partie ! j’ai été encore et encore ravie de partager ce que j’ai de plus cher avec vous mes chers passionnés !

Cet article vous a t-il plu et apporté un plus à  vos connaissances ? n’hésitez pas du tout à me laisser un commentaire et à me poser des questions si vous avez des préoccupations sur ce sujet ! je suis disponible pour vous 7j/7 !

Pour rejoindre la  grande communauté des passionnés d’élevage , abonne toi vite pour ne pas manquer la suite de cet article enrichissant et invite tes amis à nous rejoindre !  A très bientôt !!

                                                                                     

                                                                                             ELEVAGE DE ESTELLE 

                                                   Appendre l’élevage, pour la santé et le bien être de nos animaux !