BIENVENUE DANS L’UNIVERS DE L’ÉLEVAGE ! Comment mettre en place un bâtiment avicole ?

BIENVENUE DANS L’UNIVERS DE L’ÉLEVAGE ! Comment mettre en place un bâtiment avicole ?

février 17, 2018 17 Par Estelle Bomia

 

Hello à tous les passionnés !

Ceci est mon tout premier article…le premier d’un long voyage dans  l’univers de l’élevage.

J’avoue que j’ai mis du temps à l’écrire car je ne savais par où commencer. Je me suis donc demander : Que doit faire en premier une personne qui veut se lancer dans l’aviculture ? . Hé bien après réflexion j’ai su quel thème abordé pour mon premier article .

Comme nous le savons tous, la réalisation d’une ferme avicole commence par la mise en place du bâtiment avicole  » le poulailler ».  La construction d’un bâtiment bien conçu  est le premier élément de réussite d’un élevage avicole. En d’autres termes,pour réussir son élevage avicole , il y a  des éléments à prendre en compte dans la conception du bâtiment :

 

  ♦ LE CHOIX DE L’EMPLACEMENT

 

Le bâtiment avicole doit être construit sur un lieu non inondable :

  1. Un terrain proche de votre lieu d’habitation si possible . On limite ainsi les déplacements , on diminue la fatigue et les pertes de temps ; mieux on a l’œil sur notre ferme.
  2. Un terrain bien sec : Dans ce cas, il faut choisir si possible un sol en pente légère et qui absorbe l’eau de pluie ; au besoin surélever le terrain du poulailler de 30cm et creuser des rigoles pour l’écoulement de l’eau .
  3. Un terrain bien abrité : Il faut prévoir l’orientation du bâtiment pour que les ouvertures ne soient pas face aux vents dominants , il faut aussi des zones protégées du plein soleil.

En somme pour un bon rendement, l’abri des volailles doit être :

  1. Sec : car l’humidité favorise les maladies
  2. Clair : La lumière favorise la santé
  3. Proportionné au nombre de volailles
  4. Protégé des serpents , des rats et des voleurs par une bonne fermeture . Pour cela, il faut un grillage a mailles fines et pas de trou dans les parois .

 

LES RÈGLES GÉNÉRALES

 

La règle à respecter lors de la construction des bâtiments d’élevage est de 10 à 12 poulets de chair par m² 7 à 8 poules par m², et  2m² par poussin. Les ouvertures latérales représentent 10% de la superficie du bâtiment. Il ne faut surtout pas oublier que la construction d’un bâtiment bien conçu est le premier element de réussite d’un élevage avicole. En effet, les résultats de production ( poids, consommation d’aliments , mortalité) sont liés pour une bonne part aux conditions d’ambiance a l’intérieur du bâtiment. Les animaux doivent se trouver dans des conditions optimales afin d’obtenir de bons résultats. Donc avant de choisir le plan du bâtiment qui convient le plus à votre situation , n’hésitez pas à faire vérifier votre choix par un spécialiste de la production avicole.

Il faut noter que les dimensions du bâtiment varient avec l’age des volailles et leur race  car certaines sont plus grosses que d’autres.

Voici en quelques lignes les proportions à ne pas dépasser sous peine de baisse du rendement :

  1.   1 à 4 semaines : 15 à 20 au m²
  2.   5 à 8 semaines : 10 à 15 au m²
  3.   9 à 12 semaines : 6 à 8 au m²
  4.   Quant aux pondeuses : 3 à 5 au m²                                           

 

♦ LA PROTECTION 

 

Généralementle bâtiment est entouré  par une clôture haute de 1,50 m faite de grillage à mailles de 4cm.  Il est aussi nécessaire d’installer une porte assez large pour faciliter l’entrée ( au cas où l’on veut nettoyer l’intérieur du poulailler accompagné dune brouette ) .                                                                                                                                                                                     Il est nécessaire d’installer un grillage sous forme de clôture pour empêcher par exemple les oiseaux de proie ou les rats d’attaquer les poussins ou de protéger tous les sujets quelque soit leur age contre les serpents.

Certains aviculteurs divisent le poulailler par des clôtures intérieures , de manière à séparer les poules pondeuses , les poulets, les mères et les poussins …

 

 

 

Voici mon poulailler mobile avec grillages à mailles fine ( il peut aussi s’utiliser pour la clôture d’un bâtiment avicole ). Celui-ci est le grillage GALVA. Il coute environ 1500CFA le m². Cet type de grillage est assez solide, durable, et facile à découper . Il reste intact malgré les aléas climatiques et ne se rouille pas vite. voila maintenant 1an et demi que je l’ai et il est toujours neuf sans aucune trace de rouille !! c’est génial !! 

 

♦ LES PARAMÈTRES A RESPECTER ( les dimensions) 

 

Afin d’obtenir de bons résultats techniques, le respect scrupuleux des normes du secteur dans la conception du bâtiment avicole est fondamentale. Les dimensions d’un bâtiment ( largeur, hauteur, surface ouverte) sont détermines en premier lieu par le type de ventilation. Pour l’élevage de poulet de chair par exemple, c’est généralement la ventilation naturelle.

Il existe donc des normes pratiques à prendre en considération pour réussir la ventilation naturelle :

La toiture doit être assez haute pour ne pas transmettre la chaleur : 2,5 m pour les faces latérales et 4,75 m pour le sommet  de la toiture .

La largeur maximale ne doit pas dépasser 12 m pour assurer une bonne traversée de l’air. Les faces latérales doivent être bien ouvertes pour une bonne aération .

Le débordement de la toiture ( au moins 50 cm ) est nécessaire pour protéger les ouvertures des rayons de soleil et de la pente .

 

 

 

 

  Une bonne aération est nécessaire

 

Il faut toutefois ajouter que les normes d’isolation sont tout aussi un élément important  à prendre en compte dans l’implantation et la conception d’un bâtiment avicole. Nous allons donc voir en quoi sont-elles d’une importance capitale.

 

 

♦ LES NORMES D’ISOLATION 

 

Avant d’aborder cette partie que je juge vraiment importante , il nous faut d’abord pour ma part savoir EXACTEMENT ce qu’est l’isolation thermique…car la survie et la santé des animaux au sein du poulailler en dépendent  largement !

L’isolation thermique  en élevage avicole , en termes plus simples, est l’action de protéger l’enceint du poulailler contre la chaleur et le froid ou encore d’empêcher la chaleur ou le froid de s’échapper du poulailler , et ce grâce à un isolant thermique.  Elle permet donc de minimiser la consommation d’énergie nécessaire à maintenir la température requise.

Mais pourquoi est-ce un element à ne pas négliger ?

Hé bien comme nous le savons tous, les volailles sont homéothermes, c’est a dire que leur température interne reste constante malgré les variations du milieu ambiant. Elle ne dépend pas de la température du milieu extérieur. C’est pourquoi avant d’etre emplumées, elles sont très sensibles  aux stress thermiques froids ( les 5 premières semaines pour le poulet par exemple et 6 pour la dinde ) .

L’isolation thermique donc d’un bâtiment avicole est d’une importance capitale dans pratiquement toutes les régions de la Cote d’Ivoire et plus particulièrement à  l’ intérieur du pays. Elle a pour rôle de limiter les échanges thermiques de l’intérieur du bâtiment vers l’extérieur et vice-versa. De ce fait , elle permet de mieux contrôler la température interne et de faire des économies de chauffage. Cet objectif doit pouvoir être atteint tant en saison pluvieuse lorsque les températures sont faibles, qu’en saison sèche en situation de coup de chaleur .

L’isolation doit alors concerner , si possible , le sol, les murs et le toit. Mais pour des raisons de cout, on doit au moins isoler le toit qui est la partie du bâtiment où a lieu des échanges thermiques . N’oublions pas que pour une isolation réussie , l’isolant en élevage avicole doit être résistant au feu et a l’humidité; aux dégâts des rongeurs et des insectes et à la pression lors des lavages.  ( Le prochain article fera mention des principaux matériaux isolants que vous pouvez utiliser au sein de votre poulailler ).

 

♦ EN BONUS :  Devis d’un bâtiment avicole  

Nous allons pour ce fait, estimer qu’il s’agit d’un bâtiment tout neuf .

Alors pour vous construire un bâtiment neuf , il vous faut compter :

  1. 19.000 CFA  / m²   environ  13.000 CFA / m² pour l’achat des équipements ( tôles, filets ou grillages et bois )
  2. Certains futurs aviculteurs, pour l’élevage des coquelets ( dont la croissance est plus longue )  préfèrent la formule de 6000 CFA / poussins  pour estimer la dépense totale à effectuer .

Notons que l’achat ou la location du site ou terrain  n’est pas inclut dans ce devis .

Pour une bonne compréhension , illustrons cela par un exemple :

  1. Considérons que vous voulez construire votre poulailler pour 1000 têtes de poulets de chair :

Pour ce fait, nous allons tenir compte de la règle générale : maximum 12 poulets de chair / m².

Donc pour 1000 poulets de chair il nous faut un espace de : 1000 / 12 = 83 m² d’espace à exploiter .                                                                                   Alors : 83 m² x 19.000 CFA = 1.577.000 CFA  

Pour l’achat  du matériel , il faut prévoir : 83 m² x 13.000 CFA = 1.079.000 CFA

Donc un total de : 2.656.000 CFA 

 

Ce sera tout pour aujourd’hui les passionnés ! J’espère que cet article vous sera utile . N’oubliez pas de le partager à vos amis éleveurs !! Je vous dis donc à très bientôt pour un nouvel article encore plus enrichissant !!

Vivons ensemble notre passion !!